Termites volants : comment faire pour se débarrasser des termites ?

Vous avez des termites chez vous ? Comment faire pour éradiquer la présence des termites ? Ces insectes friands de cellulose du bois peuvent rapidement envahir une maison et provoquer une infestation. Quel traitement préconiser pour se débarrasser des termites ? Comment éliminer une colonie de termites bien installée ? Dans cet article, nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur l’élimination des termites volants.

Termites à la maison : des insectes invasifs

Lorsque la charpente de la maison ou les meubles sont couverts de petits trous, il est temps d’agir : une colonie de termites est sans doute à l’œuvre et il y a risque d’infestation et d’importants dégâts. Il existe toutefois des astuces pour se débarrasser rapidement des termites (à ne pas confondre avec les fourmis volantes) ou d’une colonie en formation.

A lire aussi : Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Le traitement des charpentes pour éradiquer les termites

Les termites apprécient avant tout la cellulose du bois. Ces insectes invasifs peuvent s’installer dans les charpentes et dans les meubles. Pour protéger la charpente de votre habitat, il est conseillé de boucher les trous qui sont apparus, avec de la cire naturelle. Cette action empêche les larves de termites de se développer.

Il est recommandé d’appliquer ensuite de la térébenthine au pinceau, sur le bois. Ce traitement, doublé d’une application d’huile de lavande, une fois que le bois est sec et a bien absorbé la térébenthine, est efficace pour éliminer les termites. Vous pouvez fabriquer votre huile de lavande naturelle : pour ce faire, faites macérer des fleurs de lavande officinale dans une huile neutre.

A lire en complément : Comment faire pousser un Keiki ?

Appliquez au pinceau sur vos charpentes et vos meubles. Ce mélange permet à la fois de se débarrasser des termites et de protéger vos meubles en bois d’une future infestation.

L’acide borique pour lutter contre les termites

Si chez vous certaines zones ne parviennent pas à être efficacement protégées des termites, vous pouvez avoir recours à l’utilisation de l’acide borique. L’acide borique est aussi utilisé dans le cas d’infestation de cafards. Cette poudre déshydrate les termites et détruit leur système nerveux.

Mélangez à raison de 3 tiers égaux, de l’acide borique, du lait et du sucre, pour obtenir une pâte, que vous pouvez déposer près des zones infestées et attaquées. Faites attention : cette pâte ne doit pas être laissée à portée des enfants et des animaux de compagnie. Changez vos coupelles de place si besoin et renouvelez cette opération toutes les 3 semaines. La colonie de termites devrait disparaître peu à peu.

La terre de Diatomée contre les infestations d’insectes nuisibles

On utilise couramment la terre de Diatomée dans le cadre d’invasion de nuisibles. Il s’agit d’un insecticide naturel qui agit vite. Il perce en effet la carapace des termites et les déshydrate. Saupoudrez de la terre de Diatomée directement sur les zones infestées et autour.

Le carton : un piège naturel contre les termites

Une astuce naturelle contre les termites consiste à fabriquer un piège qui attire les termites. ces insectes nuisibles aiment le cellulose et l’humidité : prenez des cartons et humidifiez-les afin de déplacer la colonie de termites. Il ne vous reste plus qu’à brûler les cartons : ne les mettez pas simplement à la poubelle, pour protéger les autres habitations.

Un répulsif naturel : la lumière

Saviez-vous que les termites détestent la lumière ? En apportant plus de lumière naturelle dans la pièce infestée, vous vous donnez plus de chance de vous débarrasser des termites qui se propagent dans vos meubles et vos charpentes. Cette opération est bien sûr complexe à mener dans une cave ou un grenier. Dans ce cas, des solutions plus radicales sont préconisées.

L’huile de neem, un antiparasitaire naturel

Débarrassez votre habitation du termite volant, vous pouvez opter pour un antiparasitaire et antifongique naturel, à savoir l’huile de neem. Associez-la à de l’huile d’ail (20 %), du vinaigre blanc (10 %) et de l’eau (60 %). Vaporiser à l’aide d’un spray tous les jours pendant 2 semaines.

En cas d’inefficacité des astuces présentées, un diagnostic peut être établi par des professionnels.

ARTICLES LIÉS