Tailler un citronnier : quand et comment faire ?

Le citronnier est un arbuste au feuillage persistant. Il est apprécié pour ses fruits, mais même s’il n’a pas encore de fruits, il dégage un parfum doux très apprécié. On peut se le permettre dans son jardin en pot ou en pleine terre si le climat est favorable. Même si ce n’est pas une plante difficile, il faut l’entretenir correctement pour qu’elle puisse bien se développer. Le citronnier demande par exemple d’être taillé. Dans cet article, nous allons vous livrer tous les secrets de la taille du citronnier.

Le bon moment pour tailler un citronnier

Comme le citronnier est en activité, notamment à fleurir et à donner des fruits, pendant près de huit mois sur douze, on ne sait pas exactement quand le tailler. Vous avez quand même trois mois pour intervenir. Même si la taille n’effraie pas particulièrement cet arbuste, on vous recommande d’attendre le bon moment pour s’en occuper.

A découvrir également : Faire un bassin sur mesure dans son jardin : comment faire ?

Vous pouvez programmer sa taille :

  • Juste avant la floraison,
  • En fin d’hiver,
  • Juste après la récolte.

Il est difficile de vous donner exactement le mois auquel vous devez faire la taille, car les périodes de fructification et de floraison peuvent être différentes d’une région à une autre.

A voir aussi : Pourquoi ne faut-il pas arroser les feuilles de tomates ?

La taille de formation pour le jeune citronnier

Si vous venez de mettre en terre un jeune citronnier, il peut vous paraître fragile avec ses trois ou quatre rameaux principaux. Même s’il est encore très jeune, il doit être taillé, notamment sur ses trois premières années. On fera ici une taille de formation qui lui permettra d’avoir une forme structurée et équilibrée.

Pour ce faire, vous avez deux solutions :

  • Vous pouvez faire une taille qui va lui faire avoir une couronne sphérique assez basse. C’est une structure intéressante, car elle va vous faciliter le travail pendant la récolte. Cette hauteur est également appréciée par les agriculteurs de par le fait qu’elle expose moins le citronnier aux vents forts. Notez toutefois qu’on ne recommande pas cette structure si vous avez mis le citronnier dans votre petit jardin. Avec le temps, il va se développer sur la largeur, ce qui risque d’être encombrant. Pour cette taille, on doit réorganiser la ramure, autrement dit d’alléger le centre en retirant les pousses les moins vigoureuses. C’est ce qui va optimiser le développement des branches principales,
  • Vous pouvez faire une taille en tige. C’est la structure idéale si vous n’avez pas assez de place pour le développement du citronnier. Rassurez-vous : dans votre petit jardin, cette forme longiligne avec un tronc bien dégagé apportera une note décorative. Pour cette taille, on supprime les départs latéraux du jeune citronnier et on conserve sa flèche. Ainsi, c’est sur la hauteur que de nouveaux bourgeons vont pousser. Lorsque votre citronnier atteint une certaine hauteur, vous pouvez l’étêter et supprimer les branches latérales.

Que ce soit pour la taille en tige ou pour la taille en couronne sphérique, vous devez toujours supprimer les pousses sous le point de greffe.

La taille d’entretien

Lorsque le citronnier grandit, notamment à partir de ses quatre ou cinq ans, vous pourrez lui faire une taille d’entretien annuelle. Vous avez compris : il faut le faire une fois par an pendant la période après la récolte et avant la floraison. Pour cette taille d’entretien, il n’y a rien de si compliqué. Vous devez tout simplement éliminer le bois mort, les branches abîmées, les rameaux secs ou en mauvaise santé et les ramifications que vous ne voulez pas ou qui s’entrecroisent. Pensez également à supprimer les branches qui se développent en surnombre vers le cœur de l’arbuste et les branches qui sont trop gourmandes.

La taille de fructification

Ce n’est pas pour optimiser la fructification du citronnier qu’on fait la taille de fructification. C’est plutôt pour avoir une couronne aérée, réduire la longueur des pousses et renouveler la ramure. Cette taille doit se faire sur deux printemps successifs entre la période après la récolte et avant la reprise de la végétation, notamment entre mi-février et mi-avril. On fait cette taille sur les jeux citronniers.

Pour faire la taille de fructification, il faut raccourcir d’un tiers la longueur des pousses qu’on veut conserver et supprimer près de 30% des bois âgés sur la première année. Au printemps suivant, on enlève les rameaux poussant au cœur de l’arbre, on supprime le restant des bois âgés qui n’ont pas donné de fruits, et on raccourcit encore les rameaux qui ont donné des citrons du tiers de leur longueur.

La taille de rajeunissement

Ici, la taille porte bien son nom, car elle destinée à redonner un coup de jeune aux citronniers qui ont pris l’âge. On peut également se permettre de faire cette taille sur les citronniers avec un feuillage qui s’étiole ou sur les citronniers qui sont vraiment déstructurés. Pour cette taille, on travaille sur la partie basse du citronnier pour optimiser la formation de nouvelles pousses.

ARTICLES LIÉS