Ne faites surtout pas ce dangereux mélange à la maison !

Dans notre quête d’alternatives naturelles et économiques pour entretenir notre maison et notre jardin, nous pouvons parfois être tentés de suivre des recettes « miracles » trouvées sur Internet. Toutefois, rien n’est sans risque.

Les dangers cachés des mélanges acides

Une association souvent proposée est celle de l’eau de Javel avec un produit acide comme le vinaigre, l’acide chlorhydrique ou un détartrant. Cependant, bien loin d’être une solution miracle, ce mélange peut être extrêmement nocif. En effet, il est important de savoir qu’en mélangeant de tels produits, on provoque une réaction chimique libérant du chlore gazeux. Ce gaz est connu pour être très irritant pour les voies aériennes, pouvant entraîner de la toux, des difficultés à respirer et même un sérieux risque de syndrome de détresse respiratoire aiguë, une forme grave d’insuffisance respiratoire mettant en jeu le pronostic vital.

A découvrir également : Quels sont les meilleurs matériaux pour votre mobilier extérieur ?

Une recrudescence préoccupante des cas d’intoxications

Il semblerait que depuis l’interdiction pour le grand public de la vente de pesticides et d’herbicides dangereux en 2019, l’utilisation des recettes maison, incluant des mélanges potentiellement dangereux, a explosé. L’Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses) a noté une augmentation préoccupante du nombre d’intoxications rapportées, passant d’une seule intoxication entre 2002 et 2013, à plus de 200 depuis 2019.

A lire aussi : Les mises à jour nécessaires pour améliorer l'isolation fine thermique de votre logement

Des conséquences dramatiques pour la santé

Près de la moitié des personnes intoxiquées ont nécessité des soins médicaux. Les symptômes les plus couramment observés comprenaient la toux (dans 81% des cas), la difficulté respiratoire (50%) et l’irritation de la sphère ORL ou des voies respiratoires (46%). Cinq des victimes ont dû être hospitalisées, dont trois en réanimation. Quatre personnes ont été mises en détresse respiratoire et quatre autres ont développé des séquelles parfois persistantes pendant 6 mois, telles que de l’asthme.

Prévenir pour mieux protéger

Afin de prévenir ces risques d’intoxication, il est conseillé d’utiliser uniquement les produits portant la mention « Emploi autorisé au jardin » (EAJ) pour l’entretien du jardin. À la maison, on privilégie l’utilisation de l’eau de Javel ou du vinaigre seuls. Si une intoxication accidentelle se produisait, il faut immédiatement appeler le SAMU (15). Les Centres antipoison sont également disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour fournir une assistance précieuse. Rappelez-vous, il est toujours plus sage de prévenir que de guérir.

Céline
Afficher Masquer le sommaire