Comment préparer votre chalet en bois pour l’hiver ?

maison en bois en hiver

Les hivers peuvent être durs et rudes. Le froid glacial, les accumulations de neige et les vents violents peuvent faire vieillir très rapidement un chalet en bois. Préparez votre chalet en bois afin que celui-ci soit confortable durant l’hiver et assurez-lui une longue vie. Voici ce qu’il faut savoir pour bien préparer un chalet en bois avant l’arrivée de l’hiver.

1 – Commencer par le nettoyage

La première étape concernant la préparation d’un chalet en bois avant l’hiver est le nettoyage puis l’organisation de celui-ci. Trouvez un week-end libre à l’automne et faites un nettoyage en profondeur de votre chalet en bois. Pendant que vous balayez, assurez-vous de nettoyer toute la saleté et les débris dans les coins et sur les rebords. Si vous avez laissé les portes ouvertes au printemps ou en été, il est possible que des feuilles se soient mises dans les coins. En nettoyant tout cela, vous vous assurez que rien ne se décompose et ne provoque de moisissure dans votre chalet en bois. Une fois ce dernier propre, il vous permettra également de vous sentir mieux.

A lire aussi : Éco-construction : les choses à savoir

2 – Inspecter l’intérieur et l’extérieur du chalet en bois

Une fois que vous avez nettoyé votre chalet en bois, vérifiez les murs intérieurs et extérieurs, les fenêtres et les portes pour vous assurer qu’il n’y a pas de fissures indésirables ou de fuites d’air. Lorsque vous inspectez l’intérieur, assurez-vous que le bois, l’isolation ou tout autre matériau n’aient pas été grignotés par les rongeurs.

Portez une attention particulière aux points suivants lors de l’inspection de l’intérieur du chalet en bois :

A lire aussi : Comment distinguer les tiges des racines des orchidées ?

  • joints des fenêtres,
  • coins et joints du plancher et des murs,
  • joints des portes intérieures,
  • état de la toiture,
  • isolation des combles,
  • chauffage,
  • jardin.

Assurez-vous que les moustiquaires des fenêtres sont installées correctement et en bon état. Retirez les moustiquaires cassées ou déchirées qui devront peut-être être remplacées la saison prochaine. Assurez-vous que toutes les fenêtres se ferment et se verrouillent  bien pour éviter les courants d’air et l’accumulation d’humidité.

Quant aux murs extérieurs, vous devez penser à leur isolation. Si la peinture de votre chalet en bois a eu le temps de s’effriter, c’est le moment de mettre une nouvelle couche. Quelle que soit la technique choisie, nettoyage haute pression ou aérogommage, la première étape consiste à retirer toutes les saletés, tâches, moisissures, etc. du bois de votre chalet en bois afin de vous assurer une surface lisse, nette et propre pour que le traitement adhère correctement. L’entretien et la restauration de votre bois nécessitera l’application de divers produits en traitement préventif tels que les insecticides ou encore les antifongiques. Laissez sécher le temps indiqué sur le produit puis appliquer la couche de lasure ou de peinture.

3  – Vérifier l’absence de moisissures et de mildiou

Recherchez des taches décolorées sur le plancher en bois, les murs ou le plafond de votre chalet en bois. Cela pourrait indiquer la présence de moisissures ou de mildiou. Si vous en trouvez, utilisez une solution de nettoyage pour moisissures. Veillez à vous couvrir le nez et la bouche lorsque vous l’enlevez.

4 – Protéger le chalet en bois contre les parasites et les rongeurs

Il est bon de procéder à un contrôle des parasites et des rongeurs. Assurez-vous que vous n’aurez pas de problèmes avec des souris, des rats, des cafards ou des termites qui tentent d’échapper au froid en trouvant refuge dans votre chalet en bois.

Prévoyez donc quelques articles de lutte contre les nuisibles que vous pourrez utiliser dans votre chalet en bois pour vous assurer que ces derniers ne se sentiront pas les bienvenus.

5 – Vérifier le toit du chalet en bois

Il faudra vérifier les conduits d’eau qui doivent être débouchées. Faites appel à un spécialiste ou exécutez cette tâche vous-même si vous vous en sentez capable. Dans ce cas, il suffit d’avoir une échelle et les outils adaptés. Vérifiez que toutes les tuiles sont en place afin d’éviter les infiltrations de l’eau dans le bois, que les gouttières sont propres et nettes et qu’aucune feuille morte ne bloque les évacuations.

Prenez un moment pour contrôler la santé et la croissance de tout arbre planté à proximité du chalet en bois. Les branches en surplomb des arbres voisins peuvent constituer une menace pour le toit de votre chalet en bois pendant l’hiver. Lorsqu’elles accumulent de la neige, ce poids supplémentaire peut les faire craquer et tomber. Assurez-vous de tailler celles qui sont trop proches. Si vous ne pouvez pas enlever les branches en toute sécurité, demandez l’aide d’un service d’arboriculture local.

6 – Le chauffage

Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez ramoner votre cheminée. Un meilleur tirant vous assurera davantage de chaleur dans votre chalet en bois. Vérifiez également que tous les appareils de chauffage électrique fonctionnent bien. Pensez aussi au thermostat programmable “intelligent” qui peut automatiquement optimiser le chauffage dans le chalet  en bois. Grâce à celui-ci, la température augmente avant que vous ne rentriez du travail et diminue à votre départ le matin, par exemple.

7 – L’entretien du jardin

L’automne vous permettra de redonner un coup de jeune à votre chalet en bois. Pour le jardin, commencez par enlever les mauvaises herbes et les éventuelles mousses qui poussent sur les arbres. Profitez aussi pour élaguer les haies et les branches qui sont trop encombrantes. Dans le cas où la haie n’est pas très fournie, vous avez la possibilité d’installer une clôture qui mettra votre chalet en bois à l’abri des regards indiscrets. Si vous possédez des plantes vivaces en pots, rentrez-les à l’intérieur avant le premier gel ou entourez les pots avec des feuilles et couvrir le tout avec du jute pour les protéger du gel et du dégel. Vous pouvez aussi planter des vivaces dans votre jardin.

Si vous n’avez pas d’autre choix que de laisser vos meubles de jardin dehors, veillez à les surélever pour qu’ils ne soient pas en contact avec le sol. Vous éviterez ainsi à l’eau de s’infiltrer dans les pieds de votre table et de vos chaises. Recouvrez ensuite le tout d’une bâche en plastique et veillez à ce que l’air circule afin d’éviter les moisissures.

Maintenant, vous êtes prêt pour l’hiver, profitez de votre chalet en bois en famille, puisqu’il fait froid dehors.

ARTICLES LIÉS