Comment poser une terrasse en bois sur dalle béton ?

Pour une atmosphère naturelle et exotique qui fait un lien chaleureux entre la maison et le jardin, la terrasse est habillée de bois, matériau idéal pour couvrir tout type de sol extérieur : dalle de béton, terre, remblais, gazon, gravier, pente ou terrain plat. Matériau naturel, léger et durable, le bois est également assez flexible pour s’adapter à tout type de configuration. Pour construire correctement une terrasse en bois, il est nécessaire de planifier soigneusement votre chantier de construction, du plan aux vis. Pour vous éclairer, les experts Sols Lapeyre vous guident…

AVANT DE COMMENCER LE TRAVAIL…

La pose d’un pont en bois est un chantier de construction accessible à tout bon bricoleur, et nécessite une méthodologie rigoureuse comme de bons outils. Que vous choisissiez des lattes en bois ou des dalles de grille, avant de commencer le travail, voici quelques questions à vous poser et quelques conseils :

A voir aussi : Comment manger une tomate verte ?

1. PROCÉDURES ADMINISTRATIVES

Si votre terrasse ne dépasse pas 20m2 à une hauteur de 60 cm au-dessus du sol niveau, aucune autorisation n’est requise pour sa construction. Cependant, vous devrez vous renseigner auprès du département d’urbanisme de votre ville pour déposer un permis de construire si votre projet de terrasse en bois dépasse une superficie de 20m2.

2. CHOIX DE L’EMPLACEMENT DE LA TERRASSE

Pour préserver la beauté originale du bois, il est préférable que votre terrasse soit sur un endroit protégé des intempéries et du vent, et plutôt ensoleillé. Évitez de construire sous les résineux parce que la résine est presque impossible à nettoyer sur le bois.

Lire également : Pourquoi ne faut-il pas arroser les feuilles de tomates ?

3. CHOIX D’ACCESSOIRES DE FINITION : ÉCLAIRAGE

L’utilisation de lattes de bois ou de dalles permet d’intégrer l’éclairage dans le sol dès la planification de votre chantier. De nombreuses lumières LED d’extérieur sont maintenant disponibles en Plug&Play, pour une installation facile et sûre. N’oubliez donc pas de vous renseigner et de vous équiper en conséquence avant le début de l’installation.

Un chantier de construction extérieur qui pense à l’avance…

TECHNIQUES DE POSE D’UNE TERRASSE EN BOIS

La technique de pose de vos lattes ou dalles de bois dépendra de la qualité de votre sol.

— Sur une dalle de béton existante ou un sol en carrelage dur : même si votre sol présente des irrégularités, vous pouvez faire une pose sur des lambourds simples ou sur des goujons. Les panneaux en bois traité anti-pourrissement peuvent ensuite être placés sur le sol sur des coins en PVC qui permettent un bon drainage de l’eau de pluie et de diverses saletés. Les pots sont également placés sur le sol et sont majoritairement réglables en hauteur pour ajuster la planéité des squelettes ou directement des lattes ou des dalles de bois.

— Sur un gazon naturel de type sol, remblai, sable… : la principale difficulté sera de créer une structure stable et plate pouvant recevoir des lambourdes ou des goujons. Il existe plusieurs options possibles : couler une dalle de béton, couler des goujons en béton, sceller des blocs de béton, ou, plus innovant, en utilisant des vis de fondation couplées avec un mur mural (mur monté sur la façade de la maison), une technique qui permet une installation plus rapide. Vous devrez ensuite poser une couche géotextile pour éviter la remontée des moisissures et des mauvaises herbes. Dans ce cas, vous ferez une maçonnerie sur un cadre en bois ou des lambourdes simples, pour une meilleure distribution des points de contact.

Astuce Lapeyre : quel que soit votre type de pose, les lames de bois seront toujours fixées sur lambourdes, elles-mêmes posées directement sur le sol ou sur des tampons réglables. D’autre part, des dalles de bois ou des caillebotis peuvent être placés directement sur des goujons positionnés à chaque coin des dalles. Alors planifiez bien votre projet en amont pour anticiper vos besoins.

TYPES DE CONFIGURATION DE POSE

En ce qui concerne le parquet, et à moins que vous ne choisissiez des grilles, vous pouvez imaginer n’importe quel type de configuration pour la pose de vos lattes en bois. Et c’est cette configuration qui vous donnera la quantité de bois à acheter, puis à vos dessins !

— La pose droite consiste à aligner les lattes de bois sur le mur ou les murs, les arrêts contre le mur, linéairement et identiques sur chaque rangée. C’est le type d’installation le plus commun et le plus facile pour une terrasse.

— Installation par cadre : cette technique reproduit l’effet des dalles en encadrant un ensemble de lattes montées en pose droite, et permet par exemple de délimiter les zones sur de grandes terrasses, ou pour les terrasses qui contournent au moins un coin de la maison.

— La pose décalée, parquet (régulière) ou anglaise (irrégulière) consiste à déplacer les lames les unes par rapport aux autres. Pose chemin de parquet provoque de nombreuses chutes pour aligner les joints une rangée par deux, tandis que la pose avec des coupes perdues est le plus économique.

— L’installation diagonale est très populaire pour créer un dynamisme visuel : elle consiste à poser les lames à 45° par rapport au mur de façade. La difficulté réside dans la coupe des lames aux extrémités et aux coins.

— Poses spéciales : aspect chevrons, la technique de pose avec des bâtons cassés consiste à poser les lames en « chapeau », et est principalement utilisée pour gérer les angles. Aspect graphique, la pose de points de la Hongrie consiste à briser l’aspect droit des lames parallèles à la terrasse par des lames étoilées perpendiculaires… Et à chaque idée, un dessin qui prend forme selon l’inspiration !

CHOISIR DES MATÉRIAUX : BOIS ET FIXATIONS

1. BOIS :

— Bois de cuir : pour que votre structure en bois soit solide et durable, il est préférable de choisir un bois de classe 4, et la même classe que vos lames ou dalles.

— Lattes de bois ou dalles de terrasse : le choix de l’essence de bois ne doit pas s’arrêter à l’esthétique finale simple que vous voudrez pour la terrasse. Donnez la préférence à un bois de classe 4, pour une résistance optimale à la stagnation de l’eau, au ruissellement, à l’humidité et aux UV.

— Mesure et calcul de la quantité : une fois que votre technique et le type d’installation ont été déterminés, mesurez votre terrasse pour évaluer la quantité de lames ou de dalles nécessaires pour couvrir votre terrasse, sans parler des pertes dues aux coupures, et en soustrayant le espaces de dilatation nécessaires (5 mm) approximativement entre les pales). Autorisez une marge d’erreur d’environ 5 % ou plus si vous avez opté pour une installation particulière nécessitant beaucoup de coupures et de pertes.

2. FIXATIONS :

Afin d’éviter la corrosion trop accélérée des éléments métalliques, il est préférable de choisir des vis et des supports en acier inoxydable ou en acier galvanisé à chaud, et qui seront adaptés à votre type d’essence de bois.

Étapes de la pose d’une terrasse en bois

Avant de commencer à poser vos planches ou dalles en bois, voici les quelques étapes qui ponctueront votre chantier extérieur. Ne négligez pas les détails car, même si la pose elle-même est assez simple, la préparation est indispensable et nécessite de la rigueur et de la rigueur.

PRÉPARATION DU SOL

La complexité de cette première étape dépendra du type de terrain : mobilier et/ou naturel : remblai, terre, gravas, ou stable et plan : béton dalle ou carrelage au sol. Les experts en sol Lapeyre vous donnent les étapes à suivre :

1. TRACER UN PLAN GRANDEUR NATURE :

Nous vous conseillons de délimiter l’emplacement de votre futur pont en bois à l’aide de chevilles et de cordes, et positionner quelques lames ou dalles sur le contour pour imaginer la configuration de la terrasse. Ce plan grandeur nature vous permettra de prendre en compte les contraintes réelles du terrain et de confirmer vos mesures, votre quantité de bois, et les différents éléments à anticiper (éclairage, évaluation de la pente, drainage des eaux de pluie…).

2. NIVELLEMENT DU PLANCHER DE LA MAISON :

Sauf si vous travaillez sur une chape de béton déjà coulée ou sur une tuile extérieure, il sera nécessaire de niveler et même votre sol. Pour évaluer la hauteur finale de votre terrasse, ne pas oublier de prendre en compte ce que les terrasses appellent couramment « épaisseur d’excavation », à savoir la somme des hauteurs de tous les éléments de fondation et de construction : dalle, goujons, lames, coffrage…

Avant de pouvoir mettre vos lames en bois ou des dalles sur un sol meuble, il vous faudra construire un support de construction, basé sur des goujons, des blocs de béton, des dalles de béton. Et sur le sol en béton ou en carrelage, nous vous conseillons également de poser des coussinets de bienvenue avec rainure pour lambourdes.

N.B. Ne pas oublier de prendre en compte la pente nécessaire pour le bon drainage de l’eau de pluie : 5% en général, avec une pente qui laisse la maison vers l’extérieur.

POSE DE LATTES OU DE DALLES EN BOIS

Nous vous guidons ici sur une maçonnerie via lambourdes parce que la durabilité d’une terrasse en bois est principalement due à une bonne base d’installation. Il est possible de poser des lattes ou des dalles de bois directement sur le sol, mais nous ne recommandons pas d’enregistrer un type de mur de type support.

Même s’il est possible de poser vos lambourdes directement sur un sol stable et dur, nous vous conseillons de privilégier l’installation sur des coussinets isolants au moins, ou même sur des coussinets d’accueil avec gorge.

En résumé : tampons ou tampons de bienvenue, lambourdes puis lames !

1. POSE DES LAMBOURDES :

— N’oubliez pas de laisser des espaces d’expansion sur les contours de la terrasse, en entrelacant des coins d’environ 10 mm contre les murs.

— Les lambourdes doivent être placés sur des tampons isolants (8 mm) tous les 40 cm environ, perpendiculairement à la direction des lattes de bois, et chevelés au sol.

— Moulez vos trous de vis pour que vous puissiez renfoncer vos vis et les empêcher de rincer.

— N’oubliez pas de vérifier le niveau de la terrasse dur et que vos lambourdes sont posés, en respectant la pente nécessaire.

2. POSE DES LAMES :

— Commencez par la bordure de la terrasse (ou autre selon le dessin choisi pour vos lames : contre la façade par exemple pour la pose en point de Hongrie).

— Pour la première ligne, posez d’abord votre lame de finition, puis couvrez-la avec les lames de la première ligne laissant un rebord. Effectuez un raccord vierge sur limite chutes.

— Classement par rangée, en interposant des cales d’expansion, vissez vos lames en bois sur les lambourdes (les vis doivent mesurer au moins 2,5 fois l’épaisseur de votre lame de bois).

— Terminez votre installation avec des lames de bord et des profilés de finition.

Pointes Lapeyre : préférez les coupes de scie circulaire que la scie manuelle, pour des coupes plus précises et nettes.

Votre terrasse est maintenant parfaitement posée et prête à recevoir un premier traitement qui protégera votre bois afin qu’il conserve ses qualités naturelles comme sa couleur d’origine. Pour entretenir et nettoyer votre nouveau pont en bois, suivez notre guide « Nettoyer et entretenir une terrasse en bois ».

Pin, épicéa ou bambou, choisissez votre essence parmi notre gamme de lames de bois d’extérieur : tous les styles de bois de pont sont dans nos magasins Lapeyre ! N’hésitez plus…

ARTICLES LIÉS